API Hour – « De la reconversion au succès, mon parcours de freelance » : replay bientôt disponible

Réduction du stress numérique – alléger sa charge mentale sans totalement déconnecter

2024-07-11
API hour : retrouvez votre disponibilité numérique - Julien Guéniat

Les outils numérique sont partout et l’hyper-connexion génère de la charge mentale, il est crucial de comprendre les effets néfastes de la surcharge sur notre bien-être mental et de mettre en place des stratégies de réduction du stress numérique.

Plus de la moitié des Français ressentent une fatigue mentale due à ce phénomène (39% des salariés, étude BVA pour Vivatech).

À l’occasion d’une API Hour (nos webinaires sur la culture tech et la reconversion), nous avons reçu Julien Guéniat. Fondateur de l’Organisologie, il est l’auteur de 3 ouvrages, dont le Cerveau numérique (Eyrolles, 2023). Il développe des outils, méthodes et formations interactives pour mieux s’organiser, raccourcir les journées de travail et réduire son stress numérique. Il aide « les entrepreneurs et leurs équipes à faire en 90 jours ce que leurs concurrents font en une année ». Dans cette intervention, il a mis particulièrement l’accent sur les meilleures pratiques pour gérer sa charge mentale, sans devoir se déconnecter de tout.

On vous aide à faire tout ça en 3 parties : 

  1. comprendre les effets de la surcharge numérique, 
  2. explorer ses conséquences sur notre vie quotidienne, 
  3. découvrir des stratégies efficaces pour gérer ce stress et retrouver une disponibilité mentale optimale.

1. La charge mentale : comprendre les effets néfastes de la surcharge d’outils numériques

Nous avions précédemment abordé les conditions à réunir pour atteindre « l’état de flow« , l’état de concentration optimale. On expliquait déjà la problématique de la distraction due aux notifications intempestives. L’utilisation excessive d’outils numériques peut entraîner ce que l’on appelle l’effet millefeuille, où chaque nouvel outil ajouté semble compliquer davantage les choses sans pour autant résoudre les problèmes de fond. Cette accumulation peut causer du stress et de l’anxiété, surtout lorsque les systèmes ne sont pas bien établis.

Le multitasking, c’est l’opportunité de foirer plusieurs choses à la fois ! 

Steve Uzzell, photographe

Exemple : Marc, un développeur en cybersécurité, reçoit des notifications constantes de diverses plateformes telles que Slack, GitHub, Jira et ses emails professionnels. Chaque alerte nécessite son attention immédiate, créant une sensation constante de submersion. En rationalisant ses notifications et en les regroupant dans une seule plateforme, il parvient à réduire significativement son stress.

 

2. Les conséquences de la surcharge numérique sur notre vie

Les conséquences de la surcharge d’outils numériques sont multiples et peuvent impacter sévèrement la santé mentale et la productivité. Parmi les principaux effets néfastes, on retrouve :

 

conséquences de l'infobésité

  •  
    • Fatigue mentale accrue : la gestion de multiples outils et plateformes augmente la charge cognitive, menant à une fatigue mentale significative.
    • Diminution de la productivité : la fragmentation de l’attention entre différents outils réduit l’efficacité et la qualité du travail.
    • Problèmes de concentration : une surcharge d’informations peut entraîner des difficultés à se concentrer et à accomplir des tâches de manière optimale.

Exemple : Camille, une développeuse web, utilise plusieurs outils pour suivre ses projets, répondre aux messages de l’équipe et gérer ses tâches. Cette fragmentation de l’attention entraîne des erreurs dans son code et un sentiment constant de fatigue mentale. Gérer sa charge de travail quand on devient développeur est un sujet que nous avons abordé en détail ici.

 

3. Les stratégies pour assurer la réduction du stress numérique

A )  Gérer les rappels et les emails importants de manière efficace

Pour éviter la surcharge d’informations et réduire le stress lié à la gestion des tâches, il est essentiel de prioriser les rappels et les emails importants. Utilisez des outils de gestion de tâches comme Trello ou Asana pour organiser vos listes de choses à faire et assurez-vous de répondre en temps voulu aux messages importants.

Exemple : Alex, un ingénieur logiciel, utilise Trello pour classer ses tâches par priorité. Il réserve des plages horaires spécifiques pour répondre aux emails, ce qui lui permet de se concentrer sur le codage sans interruptions constantes.

 

B) Tester différentes méthodes pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour soi

Chaque individu est unique, donc ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. Il est donc important d’expérimenter différentes méthodes de gestion du stress pour trouver celle qui vous convient le mieux. Que ce soit la méditation, le journaling ou la pratique d’une activité physique (ou tout ça à la fois), trouvez ce qui vous aide à rester calme et concentré.

Exemple : Sara, une développeuse front-end, a trouvé que la méthode Pomodoro l’aide à maintenir sa concentration et à gérer son temps de manière plus efficace. Elle travaille par intervalles de 25 minutes, suivis de courtes pauses, ce qui lui permet de rester productive sans se sentir submergée.

 

C)  Encourager la créativité et l’adaptabilité dans la gestion de sa disponibilité mentale

Explorer des approches innovantes pour gérer le stress et s’adapter aux changements dans notre environnement numérique est crucial. Par exemple, des techniques comme le « time-blocking » ou la méthode Pomodoro peuvent aider à structurer votre journée et à maintenir une meilleure concentration. 

Exemple : Julien, qui aurait pu suivre notre formation programmeur full-stack, utilise la technique du « time-blocking » pour réserver des plages horaires dédiées à des tâches spécifiques. Cela l’aide à se concentrer sur des projets complexes sans être distrait par des interruptions non planifiées.

 

D)  Utiliser des réponses automatiques en dehors des périodes de vacances pour une meilleure gestion de sa disponibilité

Les réponses automatiques ne sont pas uniquement utiles pendant les vacances. En les utilisant régulièrement pour informer vos correspondants de votre disponibilité, vous pouvez réduire le stress lié à la gestion des emails et offrir une meilleure prévisibilité dans vos réponses.

Exemple : Emma, une développeuse back-end, configure des réponses automatiques pour ses emails afin de signaler qu’elle répondra sous 24 heures. Cela lui permet de se concentrer sur ses projets sans se sentir obligée de vérifier constamment sa boîte de réception.

 

E)  Adopter des stratégies pour une gestion efficace du stress numérique

Pour surmonter le stress numérique, il est essentiel d’adopter des stratégies pratiques pour gérer efficacement les outils numériques. Cela comprend la personnalisation des paramètres, l’organisation des données et la mise en place de routines pour optimiser notre productivité et notre bien-être mental.

Exemple : Max, un ingénieur en cybersécurité, personnalise les paramètres de ses outils pour minimiser les notifications inutiles. Il utilise également des routines matinales pour planifier sa journée, ce qui l’aide à rester organisé et concentré.

 

Comprendre les effets néfastes de la surcharge d’outils numériques est la première étape pour gérer efficacement le stress numérique et retrouver une disponibilité mentale optimale. En identifiant les conséquences de cette surcharge et en adoptant des méthodes de gestion efficaces, nous pouvons réduire notre stress et améliorer notre bien-être mental dans un monde numérique en perpétuelle expansion. En appliquant ces sept stratégies, vous serez mieux équipé pour faire face aux défis du stress numérique et retrouver une meilleure qualité de vie.

 

Nous remercions chaleureusement Julien pour son intervention, dans un style très personnel ! Si vous souhaitez découvrir d’autres sujets explorés à l’occasion d’un API Hour, n’hésitez pas à découvrir nos replays disponibles sur notre chaîne YouTube