Explorer fait sa rentrée

QuoiDeNeuf
4 octobre 2017
4è promotion d’étudiants. Déjà. On vous présente la dernière née, sortie tout droit de la manufacture O’clock : Explorer.

4è promo à explorer la classe virtuelle

Elle a démarré sa formation le 2 octobre dernier : Explorer est parti pour 5 mois de périple vers une nouvelle vie, celle de développeur web. Même configuration que les promotions d’étudiants précédentes : une vingtaine de futurs devs (22 pour être précis), venant des quatre coins de la France (et même de Belgique) et qui ont tous consenti à souffrir. 😈

Sont-ils fous ? Inconscients ? Les deux peut-être. Se frotter à la dureté de ce métier ne les effraie pas, pire : ils n’attendent que ça. En guise de bande-annonce, ils ont pu observer les stigmates psychologiques d’anciens étudiants O’clock, encore traumatisés par les célèbres challenges concoctés par nos formateurs machiavéliques.

On se délecte toujours autant de cette œuvre, si parlante, réalisée par David (ex-étudiant BigBang.)

Ceci n'est pas un montage, c'est un avertissement.
Ceci n’est pas un montage, c’est un appel au secours.

Ça pose le ton. On est à deux doigts de passer dans Cash Investigation pour maltraitance des étudiants, c’est vous dire. Et oui, on ne s’en cache pas : O’clock, c’est prenant, c’est passionnant, c’est exigeant mais ça fonctionne ! (Ouais, désolé on avait plus de rime en -ant).

David, mentionné un peu plus haut est maintenant en poste, en CDI. Ouais m’sieur. Et il n’est pas le seul à avoir trouvé un job. Mais ça, on vous en parlera dans pas longtemps. Pour le moment, revenons-en à Explorer.

Un mot d’ordre : la variété !

Encore une fois, cette promo brille par sa variété.

«Que désirez-vous ma bonne dame ? On a du jeune, de l’expérimenté, du jeune diplômé, de la reconversion professionnelle : on a de tout !» Et on en est très fiers !

Cela prouve pour ceux qui avaient encore des doutes, que le métier de développeur est une formidable opportunité de mixité sociale et générationnelle.

Seule petit hic, gros hic même : la parité hommes/femmes. Clairement, nous sommes très en dessous de ce que nous ambitionnons. Dans cette promotion, nous comptons uniquement deux femmes. Et c’est véritablement un échec, nous le concédons.

Nous sommes conscients que nous ne pourrons pas régler cette vaste problématique avec nos petites mains. Ce serait extrêmement prétentieux de croire que nous en avons le pouvoir. Mais à défaut du pouvoir, nous avons une volonté ! Une volonté pédagogique : celle d’expliquer et de rabâcher que les femmes ont leur place dans ce métier, tout autant que les hommes. Encore heureux.

Malgré tout, c’est une promo qui promet ! Dynamique, enjouée, motivée, ce sera un véritable bonheur de les aider à atteindre leurs objectifs. Et comme le bonheur, ça se partage, nous vous présenterons très bientôt quelques étudiants qui composent Explorer.

Explorer est en orbite, et ne sera plus seule très longtemps car une nouvelle session de formation lui emboite le pas au mois de décembre. Tout ce que l’on peut vous dire pour le moment, c’est qu’elle commencera par F. Pour le reste, il va falloir être un peu patient.