Maxime, le choix d’une formation courte à la sortie du lycée

Communauté
22 juillet 2020
Fraîchement sorti du lycée, tout juste bachelier, Maxime de la promo Jason (et non pas Jason, de la promo Maxime qui n’existe pas), a décidé de faire ses premières armes dans le développement web avec une formation courte après son bac. On vous parle souvent de reconversion, aujourd’hui on vous parle de conversion tout court.

Hello Maxime ! Je te laisse le micro pour te présenter, à toi de jouer…

Salut ! Je m’appelle Maxime, j’ai 17 ans, bientôt 18, et je viens de finir mon bac STI2D. Et j’habite dans les Vosges !

Comment as-tu découvert le code ?

Un peu de Scratch en 3ème, en techno ! Ensuite j’ai fait une option Sciences de l’Ingénieur en seconde, j’ai découvert cette fois Python mais en « dur ». Je suis parti dans une autre filière à la fin de la seconde. Finalement, je suis revenu vers le code, ça me plaisait bien et je voulais fouiller un peu. Je me suis lancé sur HTML/CSS, j’ai cherché une formation et me voilà.

Où as-tu cherché les informations sur le métier ?

Je suis tombé sur une chaîne YouTube, celle de Mike Codeur Nomade et il avait un serveur Discord.

Je ne suis pas toujours d’accord avec ses propos mais son Discord est plein de gens super qualifiés qui m’ont aiguillé sur des formations et des sites pour me lancer. J’ai suivi leurs conseils et je me suis lancé chez O’clock.

Pour toi, il n’y avait donc pas de doute, c’était le métier de développeur ton objectif ?

Ouais, je me suis rendu compte au milieu de ma terminale que mon bac ne m’intéressait pas du tout et que je devais faire autre chose en parallèle pour préparer la sortie du lycée. J’ai travaillé chez moi, les week-end et pendant les vacances.

Au début, je voulais tout apprendre seul, en autodidacte mais quand j’ai vu la montagne de choses à apprendre, j’ai décidé de me tourner vers quelque chose de plus encadré.

Comment est-ce que tu t’es formé seul ?

D’abord j’ai fait une formation Udemy de développement web , celle de John Codeur. Il y avait un peu de tout : du jQuery, HTML, CSS, JS… Après un bon mois à faire ça, j’ai trouvé que ce n’était pas assez détaillé. Sur le Discord, ils m’ont conseillé le site de Pierre Giraud pour avoir des tutos en français très précis. J’ai suivi les tuto HTML, CSS et avant ma rentrée chez O’clock, j’étais à la moitié du tuto JS.

À la sortie du lycée, tu as senti tes limites de l’apprentissage en autodidacte ?

Oui, j’ai senti que je n’avais pas assez de rigueur. J’avais du mal à me dire “Je ne sors pas pour bosser”, “Je me lève plus tôt” et surtout, je ne savais pas quoi apprendre, je partais dans tous les sens, j’avais tendance à m’éparpiller. C’était pas hyper productif.

Tu vis chez tes parents, comment ont-ils réagi lorsque tu as parlé d’école à distance et du métier de développeur ?

Au début, je pensais que ça allait être très compliqué à annoncer. J’ai monté mon dossier et je leur ai montré les projets de fin de promo.

Je leur ai dit “Il faut que je vous parle de quelque chose, l’école ne m’intéresse plus trop. Je ferai bien une formation courte pour travailler rapidement après.” Ils m’ont écouté et depuis que je suis petit, ils me disent qu’il faut que je travaille et que si un jour je veux faire des études, ils ont de l’argent de côté pour ça. Ils pensaient peut-être plutôt à une école d’ingénieurs plus traditionnelle 😆

Je leur ai montré O’clock, j’ai expliqué que vous aviez une bonne réputation, qu’on sortait avec un bon niveau et ils étaient partants !

maxime-jeune-developpeur

Pourquoi tu souhaitais une formation courte puisque tu es jeune ?

J’en avais déjà un peu marre des études, il y avait trop de théorie pour moi. J’ai pour projet de partir le plus vite possible faire un an de césure en Australie. C’était plus simple de partir avec une formation pour trouver un boulot qui m’intéresse là-bas et commencer à travailler.

Repousser le projet de 2 ans pour faire un DUT, ça ne me tentait pas. Six mois c’est correct, j’ai le temps d’apprendre plein de trucs et de préparer tout ça. Ça me plaisait bien.

Tu es un peu à contre-courant de tes amis en choisissant une formation courte à la sortie du lycée ?

Non, il n’y a pas forcément de décalage. Je viens d’un bac technologique, en général, on ne part pas sur de longues études. C’est souvent un BTS à la sortie, certains vont faire un école d’ingénieur et une bonne moitié arrêtent les études pour travailler. Donc non, ça va, je sors pas trop du rang.

Tu es satisfait du téléprésentiel alors ? Pas trop difficile côté discipline personnelle ?

Non, pas du tout ! Je pensais que ça allait être compliqué. Je me disais que sur PC, on ne pouvait pas avoir autant qu’avec un prof physique. Au final, le Cockpit est vachement bien fait, on discute entre nous et on écoute quand même le prof. Il n’y a pas le problème de bruit dans la classe, si on ne veut pas voir les messages, on ne regarde pas le chat et voilà. C’est cool, j’aime bien !

Et l’intégration ! Comment ça se passe quand tes camarades sont tous plus vieux que toi ? 👨‍🦳

Ça s’est bien passé ! Dès le deuxième soir, on s’est tous retrouvés sur Discord. Je me suis retrouvé avec des personnes qui ont l’âge de mes parents, au final. On discutait et, avant la formation déjà, je me disais que d’être avec des gens plus âgés, c’était pas mal. Je me suis fait des bons potes.

Maintenant, tous les soirs, on galère ensemble sur les challenges. Malgré l’âge, il y a pas mal d’entraide !

Bon, le développement, l’Australie, Mike Codeur Nomade… L’objectif final ne serait-il pas celui de devenir un digital nomad ?

Complètement ! Mais je sais que c’est un peu compliqué de partir en junior en digital nomad. Je me suis dis, pourquoi pas travailler un peu en CDI pour gagner de l’expérience et plus tard me lancer en freelance. C’est certain que ça fait rêver.

“Les voyages forment la jeunesse” il paraît, alors on te souhaite une belle route. Et du courage pour le challenge d’aujourd’hui. Ça commence par là.

Vous avez dévoré le site de long en large, lu chaque article deux fois, appris par coeur notre numéro de SIRET, et malgré ça, vous voulez encore du contenu ? Bon, abonnez-vous à la newsletter, on va voir ce qu’on peut faire…

O’clock, l’école de développement web nouvelle génération