Portes ouvertes : gérer les bases de données avec le no-code x Contournement (16/04/2024 à 12h) : inscrivez-vous !

Retour sur l’expérience de notre alternance avec l’agence WAM

2023-03-21
Retour-sur-lexperience-de-notre-alternance-avec-lagence-WAM

Comment fonder une nouvelle équipe ? Pour beaucoup d’entreprises, l’alternance est évoquée lors de cette question. Mais qu’est-ce qui les pousse à faire ce choix ? Est-ce le bon ? On a pris le temps de faire un bilan de cette expérience qu’est l’alternance avec l’agence WAM.

👋 Coucou Vivien ! Commençons par les présentations…

Bonjour ! Je m’appelle Vivien, je suis “lead dev” chez WAM, une agence de marketing. Au départ, l’agence était dédiée au SEO, et s’appelait d’ailleurs “WAM RÉFÉRENCEMENT”. Aujourd’hui, on a gardé une grosse partie SEO dans notre ancrage, mais on a davantage développé la partie marketing en ligne, avec différents métiers complémentaires :

  • Édito
  • RP
  • Data
  • IT

Pour ce qui est du pôle IT, dont je fais partie, il a été créé il y a deux ans, à l’initiative de Brice Narjoux, notre CTO. Avec son background technique, Brice a décidé de fonder ce pôle en voyant qu’il y avait des opportunités d’automatisation de tâches et d’outils techniques, qui pourraient venir en aide aux différents métiers présents en interne.

C’est au tout début de la création de ce pôle que j’ai été recruté, il y a deux ans maintenant. Mon rôle a été d’accompagner Brice dans la mise en place des outils, ainsi que sur les différents choix techniques à faire :

  • Hébergement.
  • Technologie.
  • Conception.

Ensuite, il fallait fonder l’équipe, on a donc commencé à recruter des alternants en fin d’année 2021. C’est à ce moment-là qu’Anne, qui était en formation dans l’école O’clock, nous a rejoints. Depuis, l’équipe a bien grandi, il y a eu de nouveaux arrivants, et Anne a même signé un CDI.

🔎 Et quels sont les grands enjeux de votre agence ?

Les grands enjeux de l’agence WAM sont avant tout de répondre aux besoins de nos clients, en développant leur visibilité sur le web. WAM est une agence, donc, la plupart du temps, nous travaillons avec des clients de grands groupes, en leur proposant diverses stratégies de référencements SEO, édito…

Ensuite, nous suivons la mise en place de ces différentes stratégies sur leurs sites, avec leurs équipes de réalisation. C’est à peu près ça notre activité principale.

🤝 Pourquoi avoir choisi de recruter quelqu’un en alternance, plutôt qu’en CDI directement, par exemple ?

Comme je le disais tout à l’heure, le pôle IT a été fondé en 2021. Il n’y avait pas encore réellement d’équipe constituée à mon arrivée. Un alternant était présent au tout début, mais il a décidé de poursuivre une autre voie à la fin de sa période d’alternance. On a donc, assez naturellement, décidé de partir sur une nouvelle alternance dans l’optique de fonder notre équipe.

Lorsqu’on part de 0, l’alternance est une option très intéressante, cela permet de fonder l’équipe que l’on veut petit à petit, sans prendre trop de risques. Parce que oui, il y a en effet cette réalité du prix : un alternant coûte moins cher qu’une personne en CDI. Mais ce n’est pas tout, l’idée de voir notre équipe monter en compétences au fil de l’eau, avec l’évolution de nos projets, en apportant petit à petit leur pierre à l’édifice, ça nous plaisait assez.

Quand j’étais “chef de pôle service et développement” dans mon ancienne boîte, j’ai eu la chance de travailler avec un paquet de stagiaires et alternants. J’ai pu constater que cette solution était autant profitable pour l’entreprise que pour les stagiaires et alternants.

Au départ, nous ne voulions recruter qu’un seul profil en alternance. On a vu de nombreux candidats, mais deux sortaient du lot, on a donc pris les deux, et Anne en faisait partie. C’est aussi l’un des grands avantages de l’alternance, ça nous a permis de recruter un profil supplémentaire, ce qu’on n’aurait pas pu faire financièrement parlant en prenant quelqu’un en CDI à ce moment-là.

Développeuse web en agence
Photographe : Olivier Ramonteu.

👌 Et vous trouviez que nos cours étaient en adéquation avec vos missions ?

Oui ! Bien évidemment, cela faisait partie de nos critères. Dans le choix du recrutement que l’on fait, on prend en compte le profil de l’alternant, mais également son école, ainsi que le diplôme/Titre Professionnel qui y est associé.

Débutant avec une petite équipe, nous voulions quelqu’un qui pourrait aussi bien bosser sur du backend que sur du frontend, il nous fallait un profil “Fullstack”. Et la formation O’clock que suivait Anne répondait parfaitement à ce que nous cherchions.

Il y avait juste une techno que nous utilisons, parce qu’elle est très présente dans l’écosystème SEO, que l’école O’clock n’enseigne pas : Python. Mais lorsqu’on connaît d’autres technos backend, comme c’était de cas d’Anne, c’est relativement facile à prendre en main. Et ça a d’ailleurs été le cas, ça n’a pas posé de problème.

🔎 D’ailleurs, en parlant de missions : est-ce que vous avez pu en confier rapidement à Anne ?

Oui, ça s’est fait très naturellement, et même plutôt rapidement dans son cas.

Lorsqu’on prend sous son aile un alternant, il faut s’attendre à ce que la montée en compétences se fasse petit à petit, il faut se préparer à former la personne au métier ainsi qu’aux technologies de l’entreprise, et c’est normal. Avec Anne, ça s’est très bien passé, elle était très motivée et est rapidement montée en compétences. En plus, elle avait fait des stages en React avant de nous rejoindre, donc elle était déjà bien opérationnelle sur certaines tâches.

Donc, 0 souci là-dessus, bien du contraire même !

🤗 Et comment s’est passée son intégration dans votre équipe ?

Quand elle est arrivée, on n’était que 2 dans le pôle. Haha 😂

Mais ça s’est très bien passé !  Pour l’organisation du travail, je prône vraiment la méthode “Scrum”, qui se veut très participative. Il s’agit de mettre à contribution chacun des membres de l’équipe, peu importe le poste, chacun a son mot à dire.

Tout s’est fait très naturellement. Dès le début, on a bien ressenti que son intégration humaine se passerait très bien. D’ailleurs, c’est un point important que l’on valide au moment des entretiens.

Dans la vie quotidienne à l’agence, avec les points que l’on se fait chaque matin, comme le veut la méthode “Scrum”, ainsi que nos “sprint planning” toutes les deux semaines, j’ai pu observer qu’elle trouvait de plus en plus sa place. Au fil des semaines, elle apportait de plus en plus sa vision à elle et ses nouvelles compétences acquises.

C’est aussi ça l’avantage d’intégrer une petite équipe, avec un projet un peu “plus débutant”, ça facilite les choses…

Agence WAM
Photographe : Olivier Ramonteu.

💪 D’ailleurs, entre son premier et dernier jour d’alternance, quelles évolutions concrètes avez-vous pu constater ?

Niveau savoir-être, dès le début, ça a été très naturel, et ça s’est vraiment bien passé. Cependant, j’ai quand même pu constater une évolution à ce niveau-là : au fil du temps, et de ses passages en entreprise, Anne s’est sentie de plus en plus à l’aise, jusqu’à faire complètement partie de la vie de notre agence.

Niveau savoir-faire, on a vraiment senti une réelle prise de conscience dans ce qu’elle était capable de mener elle-même. On a bien fait attention à ce qu’elle monte en compétences de façon progressive tout au long de son alternance, en lui donnant des sujets de plus en plus gros, et non plus des “petites tâches”, comme au début. Elle était capable de prendre chacun de ces sujets à bras le corps, il y a vraiment eu une belle évolution. Ça nous a également permis de lui confier un petit peu de conception sur certains sujets au fil du temps, et même d’”encadrer” certains projets.

Par exemple :

On a un processus de relecture de code, et on utilise différents outils pour cela chez WAM, dès qu’un code est poussé par un développeur, une relecture est mise en place. Et dans les derniers mois de son alternance, j’ai pu confier à Anne cette tâche. Elle a relu le code des personnes arrivées dans l’entreprise après elle, et a su amener un regard critique sur la qualité du code fourni.

✍️ Aujourd’hui, vous avez fait le choix de garder cette alternante en CDI dans votre entreprise, qu’est-ce qui vous a fait prendre cette décision ?

Au départ, on cherchait des alternants, mais c’était dans l’optique de fonder notre pôle, et donc d’enchaîner avec un recrutement en CDI.

On s’était directement dit que si l’alternance se passait bien, que le pôle continuait de grandir, et que nos missions étaient remplies, nous garderions la personne à nos côtés. On a réellement coché chacune de ces cases avec Anne, il était donc évident qu’il fallait la garder.

En plus de sa grande progression, qu’on a pu observer tout au long de l’alternance, Anne en a toujours sous le pied, elle va encore progresser, son envie se ressent. C’est donc un très bon recrutement, et on en est vraiment content chez WAM.

Cette expérience vous a donné envie de réitérer l’alternance ?

Oui ! En fin d’année dernière, on a encore recruté un alternant supplémentaire d’ailleurs. Mais là, notre équipe est au complet pour l’instant, on a clôturé les recrutements. Cela dit, en fonction des besoins à venir, du budget… Cela peut vite changer, et on n’est absolument pas fermé à l’idée de réitérer l’expérience de l’alternance, bien du contraire même !

Le mot de la fin ? On vous laisse dire absolument tout ce que vous voulez…

J’ai eu la chance d’être resté 11 ans dans une boîte après avoir fait un stage d’été en 2008, et je suis même devenu manager de toute l’IT chez eux. Je voulais donc rappeler l’importance des alternances, stages d’été, de fin d’études… Que ce soit pour les apprenants ou pour les entreprises, ce sont des opportunités énormes !

Et pour développer les avantages côté entreprise : ces formats permettent à la fois de minimiser le risque de la personne avec qui l’on va s’engager, mais également de la voir progresser, et d’avoir le temps et l’opportunité de donner la chance à de nouveaux talents de se révéler. Et ce n’est pas tout, grâce aux stages et alternances, on va aussi pouvoir creuser des sujets qu’on n’aurait pas spécialement eu l’occasion de réaliser sans avoir certains nouveaux profils complémentaires.

Voilà, en un mot, l’alternance, c’est un grand : OUI !Merci Vivien. On vous souhaite une belle continuation avec Anne. Et qui sait, peut-être à bientôt avec de nouveaux alternants O’clock !