Un cyber Pearl Harbor est-il possible ? (25/06/2024 à 18h) : inscrivez-vous !

L’importance du métier de technicien supérieur systèmes et réseaux

2023-03-02
L’importance du métier de technicien supérieur systèmes et réseaux

Il y a peu, on t’annonçait que tu pourrais bientôt te former gratuitement au métier de technicien supérieur systèmes et réseaux. Super ! Mais du coup, il consiste en quoi exactement ce métier ? Cette question, on l’a directement posée à notre sysadmin : Aurélien, qui peaufine actuellement cette formation pour qu’on puisse t’accueillir dans les meilleures conditions qui soient, dans un mois.

👋 Coucou Aurélien ! Tu peux te présenter dans les grandes lignes…

Bonjour ! Moi, c’est Aurélien. J’ai actuellement en charge l’infrastructure de l’École O’clock depuis 4 ans, et je manage également une petite équipe de 2 sysadmins.

J’ai commencé le métier de sysadmin en 2007, avec un stage chez “Wallix”, un intégrateur de logiciel libre. Cette expérience m’a propulsé dans l’administration système, et tout particulièrement dans le milieu de l’hébergement (Orange portail et Nuxit).

Aujourd’hui, en plus de mes missions de sysadmin chez O’clock, je prépare également les nouvelles formations “Technicien supérieur systèmes et réseaux” ainsi que “Devops”.

🤔 Tu prépares des formations pour devenir “technicien supérieur systèmes et réseaux” ainsi que “Devops” en étant sysadmin, tu peux nous éclairer un peu sur ces différents métiers ?

Oui, complètement ! À vrai dire, ce n’est pas un hasard si je m’occupe actuellement de ces nouvelles formations avec mon poste actuel chez O’clock, c’est parce que ces métiers sont assez similaires. Je pourrais aussi dire que je suis “technicien supérieur systèmes et réseaux”, “Devops” ou même “SRE”. Il y a un côté “touche à tout” ainsi qu’une gestion de tout ce qui n’est pas “strictement du développement web” dans ces métiers. Dans la réalité, on s’adapte aux besoins de l’entreprise.

🔎 Et quel est le rôle d’un technicien supérieur systèmes et réseaux exactement ?

Ce métier est vraiment très large et généraliste. Un technicien supérieur systèmes et réseaux gère à la fois le réseau (d’où l’intitulé de son poste), les hébergements de la société, les liens réseaux inter-sites, le serveur d’impression, le pare-feu, le système de mail…

J’ai même entendu des rumeurs qui disent que certains d’entre eux s’occupent aussi de la machine à café. 😂

💻 Quelles sont ses missions principales au quotidien ?

Pour répondre très simplement : “que ça marche”.

Il va tout faire au quotidien pour anticiper les pannes et mettre en place des systèmes qui fonctionnent bien. On aura toujours l’impression qu’un bon technicien supérieur systèmes et réseaux ne travaille pas.

Responsable infrastructure
Petit jeu : combien de Yoda avez-vous trouvés chez Aurélien ?

😍 Pourquoi tu as choisi cette branche du métier ? Qu’est-ce qui t’a attiré ?

J’ai fait une formation généraliste qui aurait pu me permettre d’être développeur web, ou chef de projet, mais j’ai toujours eu cette passion qui me poussait à monter des serveurs et des services à base de logiciels libres.

En 2007, il y avait déjà tellement de logiciels libres disponibles gratuitement qu’on pouvait faire tout un tas de choses. Pour illustrer mon état d’esprit, j’étais un peu comme un enfant de 5 ans à Disneyland : je ne voyais pas trop d’intérêt à développer mes propres attractions.

💻 Pourquoi le technicien supérieur systèmes et réseaux est un métier crucial aujourd’hui ? Quelle est sa plus-value dans une entreprise ?

Le technicien supérieur systèmes et réseaux est aujourd’hui le détenteur des connaissances qui permettent d’assurer le fonctionnement technique d’une entreprise. Il doit avoir réponse à tout et être capable de trouver des solutions à chacun des besoins techniques de celle-ci.

Si dans de grandes entreprises il travaille en équipe, le technicien supérieur systèmes et réseaux sera la plupart du temps le correspondant unique pour beaucoup de problématiques.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités !

Benjamin Franklin Parker

Il doit donc savoir se faire entendre, et communiquer tout en étant un expert technique. Autant vous dire que ce n’est pas évident pour une personne seule, et qu’il est important de constituer rapidement une équipe dès que la taille de la société dépasse un certain nombre de personnes.

🔭 Quel est selon toi le futur de ce métier ? En quoi il va prendre de plus en plus de place dans les années à venir  ?

Depuis quelques années, le métier de technicien supérieur systèmes et réseaux a pris de l’importance par rapport à deux enjeux primordiaux pour les entreprises :

  • Le développement du télétravail.
  • La transformation numérique.

Le développement du télétravail nécessite la mise à disposition d’outils et de moyens particuliers pour les entreprises :

  • Les domaines applicatifs (meilleur suivi et travail collaboratif).
  • Le réseau, pour déporter l’environnement de travail réseau au domicile de chaque collaborateur.
  • La sécurité, pour compenser l’absence de la sécurité physique des locaux d’une entreprise.

Concernant la transformation numérique, les compétences du technicien supérieur systèmes et réseaux sont la passerelle entre les deux mondes. Il doit comprendre et assurer le fonctionnement physique des anciennes technologies, tout en assurant la transition vers les plateformes de Cloud. Il portera successivement les casquettes de technicien de proximité, de SRE, de secops, de finops et de devops.

💪 Tu dirais qu’il faut avoir quelles compétences pour être un bon technicien supérieur systèmes et réseaux ?

Pour être un bon technicien supérieur systèmes et réseau, il faut avoir une bonne capacité d’abstraction si l’on veut comprendre (et ne pas subir) tous les mécanismes sous-jacents (protocoles réseaux, rfc’s, …). Il faut aussi et surtout avoir un don pour simplifier les choses. Dans le métier, on aime bien parler de “KISS” (Keep It So Simple), ce qui veut dire : “Ne complique pas tout”. Une infrastructure simple sera facile à maintenir et plus stable : il faut donc savoir être pragmatique ainsi que s’en tenir au nécessaire et suffisant dans le milieu.

🤔 Et quelle est sa principale qualité ?

Je dirais que c’est : avoir peur. Et il se trouve que j’ai toujours été un grand peureux. Ce sentiment va nous pousser à imaginer, et donc anticiper les pires scénarios qui peuvent se présenter à une entreprise. Bon, le problème avec la peur, c’est de conserver son sang froid quand tout est cassé et que le patron plein d’empathie et de stress vient vous masser les épaules en vous expliquant que pour chaque minute passée en l’état, on perd 10000€ (c’est vraiment du vécu). Avec l’expérience, je m’en sors maintenant en jouant sur l’autodérision et l’humour, c’est ma botte secrète.

💰 Question salaire, un technicien supérieur systèmes et réseaux peut gagner combien, plus ou moins ?

Niveau salaire, c’est assez variable. Dans de grosses boîtes internationales, cela peut dépasser les 100k€/an, avec une bonne expérience et de bonnes compétences. Mais quand on débute, je dirais qu’il ne faut pas être trop gourmand, et privilégier des postes ainsi que des technos qui nous animent et nous passionnent. Et après, si l’on fait ça, le salaire suivra… 😉

💻 Et est-ce qu’il faut coder dans ce métier ?

Oui et non.

Il faut savoir coder, mais on ne code presque pas au quotidien, notre valeur ajoutée est ailleurs. Le code qu’on aura besoin d’écrire dépasse rarement les 50-100 lignes, sinon c’est certainement qu’on n’utilise pas le bon outil.

Par exemple, on va écrire un code pour éteindre des serveurs inutilisés, supprimer des ressources obsolètes ou les redimensionner selon un besoin spécifique. Mais dans tous les cas, on s’appuiera sur des bibliothèques de haut niveau, simple à utiliser.

📈 Quelles sont les évolutions de ce métier ?

C’est un métier large et généraliste qui donne de nombreuses évolutions telles que :

  • devops
  • SRE
  • Ingénieur réseau
  • Expert sécurité
  • Architecte
  • DBA

👋 Le mot de la fin, on te laisse dire absolument tout ce que tu veux !

Je terminerai en disant que “technicien supérieur systèmes et réseaux”, c’est un métier qui évolue énormément au fil des années. Au début, on passait beaucoup de temps physiquement dans les datacenters sur des problématiques matérielles. Alors qu’aujourd’hui, il y a toujours une couche de virtualisation ou un service cloud sur laquelle s’appuyer. Maintenant, on se contente d’écrire des fichiers “yaml” pour déployer dans le cloud et on fait des “peering virtuels”.

C’est un vrai problème pour beaucoup de formations et de formateurs qui ont des difficultés à suivre les changements. Je pense qu’aujourd’hui O’clock va changer la donne avec sa formation “technicien supérieur systèmes et réseaux”. Je suis impatient que la formation démarre, on a concocté à nos apprenants un programme plein de peps’ !Merci Aurélien ! Si jamais ces mots t’ont donné envie de te lancer dans ce métier, on a une opportunité assez sympa à te proposer… Et pour la découvrir, il te suffit de t’inscrire à notre formation TSSR.