Un cyber Pearl Harbor est-il possible ? (25/06/2024 à 18h) : inscrivez-vous !

Les compétences dont un développeur web n’a pas besoin.

2021-07-22
Les-competences-dont-un-developpeur-web-n-a-pas-besoin
La mentalité autour du métier de développeur évolue mais certains clichés restent encore bien accrochés à lui visiblement. On ne compte plus le nombre d’étudiants qui nous disent avoir bien failli passer à côté de leur vocation à cause des “on m’avait pourtant dit que… ” Le but de cet article ? Démystifier un peu ce métier et vous montrer ce dont vous avez réellement besoin pour l’apprivoiser.

Faut-il être parfaitement bilingue en anglais pour devenir développeur web ?

On commence avec un questionnement très récurrent, celui de l’importance de l’anglais dans le développement web. On ne va pas se mentir, et on va même y répondre directement : c’est carrément important. La grande majorité des langages de programmation utilisent des termes anglais et la plupart des ressources sont dans cette même langue. D’ailleurs pour vous aider à prendre en main certains langages, nous avons sélectionné un ensemble de ressources Rust en français – même si ce n’est pas le langage de programmation qu’il vous faut pour commencer.

PAUSE ! Attendez, le but de l’article, c’était pas de nous rassurer et de nous motiver pour qu’on puisse se lancer dans ce métier ?

Jackie Chan étonné

 

Attends Jackie, on n’a pas fini…

Vous aurez compris que l’idée de se lancer dans le développement web avec zéro notion d’anglais pouvait être assez compliquée, voire contre-productive, mais pas impossible. Et surtout : on ne vous demande pas d’être bilingue pour devenir développeur web. Vous serez uniquement face à de l’anglais écrit et non oral, les termes sont souvent assez proches du français. Il n’est donc pas essentiel d’être bilingue, mais le fait d’avoir quelques notions de base vous facilitera la vie, et pour ça, on peut combler ses lacunes assez facilement.

Faut-il être un expert du hardware pour devenir développeur web ?

Déjà, le hardware, c’est quoi ? C’est l’ensemble de l’équipement matériel et électronique qui constitue une machine numérique (ordinateur, console de jeux, etc).

hardware

 

C’est beau Shanghai vu du ciel hein ? Bon, là, c’est votre ordinateur vu de l’intérieur, mais ça y ressemble assez. Bref, ça, c’est du hardware.

Alors, est-ce qu’un développeur web a besoin de connaître parfaitement ce qu’il y a dans son ordinateur pour s’occuper du codage d’un site ?

On va prendre un exemple : est-ce qu’un chauffeur de Taxi doit savoir réparer lui-même sa voiture pour exercer son métier ? Bah voilà, tout est dit, ou presque…

Un développeur web n’est pas un technicien informatique. Son rôle est de réaliser l’ensemble des fonctionnalités techniques d’une application ou d’un site web, en écrivant des lignes de code, pas de démonter et remontrer un ordinateur en connaissant toutes les pièces qu’il y a dedans. Certes, c’est normal de s’y intéresser, car ce sont deux passions du même univers qui se rejoignent, ça reste intéressant de connaître la machine sur laquelle on travaille et de savoir la réparer soi-même. Mais si vous n’avez pas ces connaissances et compétences techniques, ça ne vous empêchera pas de devenir un bon développeur web.

Faut-il avoir la bosse des maths pour devenir développeur web ?

C’est l’un des plus gros préjugés sur le métier. Et c’est assez logique. À la base, l’informatique était une branche réservée aux experts en mathématiques. Et ce sont même eux qui ont créé les premiers programmes et algorithmes. Mais aujourd’hui, ce n’est plus nécessaire d’être un pro de l’algorithme ni même d’être un expert en mathématiques pour travailler dans l’informatique. On a écrit tout un article à ce sujet, si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à cliquer sur : ce lien 

Dans le développement, les mathématiques et les algorithmes sont très présents, des concepts d’algèbre (fonctions ou encore variables) sont parfois même employés sans qu’on y prête attention. Certains développeurs web sont extrêmement bons en mathématiques, sans forcément le savoir. Mais il n’est pas indispensable d’être un expert en mathématiques pour devenir développeur de sites ou applications web.

Le lien entre les mathématiques et le développement web est naturel, l’esprit logique est très utile autant pour l’un que pour l’autre. Il n’est donc pas rare de trouver des devs plutôt bons dans cette matière. Mais pour devenir un bon développeur web, il faut davantage se concentrer sur la logique que réellement sur des calculs précis : savoir comment trouver rapidement des solutions techniques pour résoudre un problème, par exemple. Un développeur va pouvoir travailler avec l’algorithme, sans faire les calculs lui-même. Il y a des fonctions et des librairies déjà prêtes et très efficaces pour faire les calculs.

Faut-il avoir une âme d’artiste pour devenir développeur web ?

Faut-il avoir une âme d’artiste pour devenir développeur web ?

 

Le niveau artistique (minimum) requis pour réaliser un site web. Alors, prêt ?

Bon, pas besoin d’avoir le niveau de Michel-Ange, on ne vous apprend rien. Mais si vous êtes du genre à vous faire défoncer au Pictionary par votre p’tit cousin qui tient son crayon avec ses dents, l’inquiétude est légitime. Alors, faut-il avoir des qualités artistiques pour développer des sites web ?

L’esthétique, c’est ultra important pour l’expérience utilisateur. Ce que vous voyez en tant  qu’internaute, c’est ce qu’on appelle le front-end (ou Frontend). Le front, (parce qu’on peut aussi l’appeler comme ça, oui) ça va concerner le design ou encore le côté responsive (faire en sorte que le site web soit adapté à tous types de supports : pc, tablette, mobile…). Et pour tout ça, vaut mieux aimer et savoir faire de jolies choses.

Alors, oui, s’occuper de la partie design est inévitable pour développer un site web, et c’est même pour ça qu’il existe un métier à part entière qui y est consacré : le web designer. Le développeur web va donc pouvoir travailler main dans la main avec lui pour créer un site esthétique, dynamique et responsive. Chacun jouera un rôle déterminant. Il y a plein d’aspects du développement web qui ne sont pas du tout visuels, dans le côté back-end (ou Backend), la partie cachée d’un site ou d’une application par exemple, il faut s’occuper du développement des bases de données ou encore de la sécurité du site web. Donc, si vous n’avez pas une âme d’artiste et qu’aucun de vos dessins ne peut s’afficher décemment sur un frigo, ne vous en faites pas, il y a une multitude d’autres choses à faire dans le dev web. Et puis, la créativité peut s’exprimer de bien des manières. 

Faut-il avoir les cheveux gras et parler couramment le Klingon pour devenir dev web ?

Dev web geek

 

NuqneH

Difficile de faire plus cliché que certaines images Adobe Stock ? Dites-vous qu’encore aujourd’hui, il y a des gens qui pensent que les métiers de l’informatique, c’est pour les Geeks. Cette race de mammifères bipèdes aux cheveux lipidiques, qui ne verraient le jour que pour s’acheter du Red Bull, et qui passeraient leur temps à hacker Google dans une cave sombre, entourés de 37 écrans, avec des câbles qui pendouillent.

développeur, hacker ?

 

Leur mot de passe, c’était : “motdepasse123!”

Tout ça pour vous dire qu’il est important de rappeler que le métier de développeur web, c’est un métier comme les autres. Et qu’il n’y a aucun prérequis de ce genre nécessaire pour en faire son métier. Comme dirait Ronald McDonald ou un de nos précédents article : Venez comme vous êtes !