Un cyber Pearl Harbor est-il possible ? (25/06/2024 à 18h) : inscrivez-vous !

Développeur web : oublié des conseillers d’orientation ?

2022-02-22
Développeur web : oublié des conseillers d'orientation ?
T’as déjà failli passer à côté de ta vocation à cause d’une mauvaise orientation ? Parce que nous, on en connaît un paquet ! 

Des idées reçues dont on a du mal à se débarrasser…

J’avais envie d’apprendre le développement web depuis un moment, mais comme beaucoup de monde, j’étais persuadée qu’il fallait être bonne en maths, sauf que moi, dans cette matière-là au bac, j’avais eu 8 !

Morgane, étudiante O’clock.

J’avais beaucoup d’aprioris sur le métier de dev. J’étais convaincue qu’il fallait être bonne en maths. Alors, j’aime les maths, mais les maths ne m’aiment pas. Je pensais qu’il fallait avoir l’esprit scientifique.

Sarah étudiante O’clock.

Les mathématiques ont été un frein assez important dans le parcours de formations de certains étudiants. On le voit bien ici avec Morgane et Sarah, qui ont bien failli ne jamais devenir développeuses. Et ce sont loin d’être les seules à s’être retrouvées face à des portes qui semblaient fermées, à cause d’idées reçues persistantes sur les métiers de l’informatique. Des peurs infondées comme ça, qui ont bouleversé des orientations, il y en a encore, et encore. On a même fait un article pour en parler davantage : “Les compétences dont un développeur n’a pas besoin.” Ce n’est pas pour rien que la plupart de nos étudiants sont en reconversion professionnelle ; beaucoup d’entre eux ont été découragés par leurs conseillers d’orientation, parce que pas mal de ces métiers sont encore méconnus.

Comment un métier aussi actuel que celui de développeur web peut être aussi méconnu aujourd’hui ?

Quand on cherche son orientation ou sa réorientation professionnelle, on a tendance à aller voir un conseiller d’orientation. Et pour pas mal d’entre eux, le développement web est un milieu assez nébuleux. Le conseiller ne va pas forcément côtoyer un développeur d’application, ou encore un programmeur dans sa vie de tous les jours, contrairement à un médecin, un agent immobilier ou d’autres métiers plus “communs”. Ce qui fait que les métiers du numérique peuvent leur sembler très éloignés et donc assez flous. D’ailleurs, il n’y a pas si longtemps, les fiches métiers à la disposition des conseillers d’orientation amalgamaient le domaine de l’informatique et celui du numérique.

En d’autres termes ; on ne faisait pas la différence entre un réparateur d’ordinateur et un spécialiste en sécurité numérique.

Ce qui peut expliquer pas mal de choses ; un emploi informatique et un emploi dans le numérique, c’est très différent. Et les deux domaines sont aussi vastes l’un que l’autre. Aujourd’hui, ça commence tout doucement à bouger, le développement web commence à être connu par le grand public, mais ne fait toujours pas partie des métiers envisagés par les conseillers d’orientation.

Pourquoi ?!

On y vient…

On met le diplôme avant les compétences, ou on fait l’inverse ? 🤷‍♂️

Pas mal de conseillers d’orientation auront tendance à te pousser vers une “grande école”. Si tu leur dis que tu es bon en mathématique, ils te proposeront certainement de faire une école d’ingénieur, plutôt qu’une formation pour devenir développeur web, qu’ils mettront volontiers dans le même panier qu’une formation informatique quelconque, sans grand diplôme à la clé.

Pour être un développeur, les voies qui y conduisent sont multiples. Et ça, quand on ne s’y connaît pas spécialement, ça peut faire peur. Comparé à un médecin, qui lui, n’a qu’une seule et unique voie menant à son métier, avec un grand diplôme à la clé. Chez O’clock, on sait ce qu’il faut faire et avoir pour décrocher un emploi dans le développement web.

C’est pour ça qu’on met les compétences techniques demandées sur le marché, le travail d’équipe et l’expérience professionnelle avant le diplôme !

Et ce ne sont pas nos formateurs qui diront le contraire ! Mais ne nous faites pas dire ce qu’on n’a pas dit ; on ne dénigre pas le diplôme pour autant, on propose même d’en obtenir deux dans nos formations : le “Titre Professionnel Développeur Web et Web mobile” (Bac +2) et le “Titre Professionnel Concepteur-Développeur d’application” (Bac +3) ; des diplômes inscrits au RNCP, reconnus par l’état ! (si vous vouliez une spécification ou des certifications). Mais on ne va pas lancer le débat sur l’importance du diplôme ici, on l’a déjà fait là-bas : “C’est pas le diplôme qui travaille”.

En tout cas, une chose est sûre ; les mentalités concernant l’importance du diplôme doivent encore évoluer…

Les idées reçues, qu’elles aillent dans un sens ou dans l’autre ; ça ne fonctionne pas !

Si l’on veut faire avancer les mentalités, ce n’est pas en reprochant aux conseillers d’orientation de ne pas parler de nous qu’on y arrivera.

C’est aux acteurs du numérique de se faire connaître !

Alors, l’École O’clock fait un maximum de premiers pars…

On a créé Momentum !

On a bien vu que les métiers du numérique n’étaient pas accessibles à tous, et que beaucoup d’entre eux étaient encore très nébuleux pour certains ; le codage*, ou encore les différents langages de programmation ne veulent pas spécialement dire grand-chose quand on n’est pas du métier. Et c’est pour ça qu’on est persuadé qu’une première expérience peut tout changer ! 

Alors, O’clock a créé Momentum ; un parcours d’initiation aux métiers du numérique, qui a pour but de faire naître un maximum de vocations ! On l’a déjà présenté dans cet article : Momentum voit le jour. Et on a même passé le micro à une étudiante qui a trouvé sa voie dans le numérique grâce à Momentum : Interview d’Anaëlle.

Momentum, ça a été l’occasion de collaborer avec des coachs orientation ! Parce que, pour réaliser tout ça, des expertises étaient requises. Alors, on s’est allié à ESTIMnumérique, qui est devenu un super partenaire dans cette belle aventure.

Et on ne compte pas s’arrêter là !

*Oui, c’est très moche comme mot, mais le SEO, tu connais…

O’clock part à ta rencontre…

L’École O’clock met un tas de choses en place pour aller à la rencontre des écoles, missions locales et conseillers d’orientation ! On t’en reparlera certainement très prochainement, mais en attendant, si tu es intéressé, tu peux nous joindre à cette adresse : partenariats[arobase]oclock.io

On se fera un plaisir de venir te rencontrer pour parler du métier de développeur web !

Allez, viens, on va ouvrir encore plus grand les portes du numérique !