Le logiciel libre : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Photo d'illustration
18 septembre 2020
Depuis 2004, tous les ans, pendant le troisième samedi du mois de septembre, on fête le Software Freedom Day. C’est la célébration du logiciel libre sous toutes ses formes. Sortez le champagne, nous sommes le troisième samedi de septembre.

En cette journée internationale du logiciel libre, diverses communautés de par le monde organisent de petits événements, des conférences, des jeux, des présentations, des ateliers, et même des Installfest pendant lesquelles tout le monde se ramène avec un PC pour installer Linux ! Le logiciel libre fédère.

Chez O’clock, on utilise beaucoup de logiciels libres : principalement dans nos pôles techniques, mais pas seulement ! On s’est donc dit qu’on allait profiter de l’occasion pour se fendre d’un petit article sur le sujet, dans lequel on vous explique ce que c’est, avant de vous présenter quelques logiciels libres plus ou moins connus.

Hé dis-donc Jamy, c’est quoi le logiciel libre ?

Alors Fred : un logiciel libre, ou « Free Software » (notez que « Free » dans ce contexte ne signifie pas « gratuit » mais « libre »), est une application qui permet à son utilisateur d’user des quatre libertés fondamentales :

🆓 La liberté d’installer et de faire fonctionner le programme comme on le désire.

🆓 La liberté de pouvoir étudier le programme et de le modifier afin qu’il ait les fonctionnalités dont on a besoin, ce qui implique d’avoir accès à son code source afin de regarder comment ça marche et de le bidouiller.

🆓 La liberté de le copier et de redistribuer des copies à qui on le souhaite. Même à des personnes qu’on n’aime pas. C’est vraiment libre.

🆓 La liberté de combiner les deux libertés précédentes et de redistribuer des copies modifiées pour proposer votre propre version d’un programme.

Si vous désirez en savoir plus ou que vous voulez briller en société, je vous invite à consulter le site du système d’exploitation GNU à l’adresse suivante : https://www.gnu.org/philosophy/free-sw.html

À noter que développer des logiciels libres ne signifie pas forcément travailler gratuitement par bonté d’âme. Par exemple, si vous êtes un fabricant d’imprimante, vous pouvez payer quelqu’un pour développer un driver et l’ajouter dans le kernel Linux.

De manière plus amusante, certaines entreprises insistent pour payer les créateurs des logiciels libres qu’elles utilisent… Dans le seul but d’avoir quelqu’un à qui faire un procès en cas de pépin. C’est plus pratique d’assigner quelqu’un en justice pour la défaillance de son code si on lui a donné un peu de pognon avant.

Voilà quelques exemples de logiciels libres notables (sur 10, sur 20 points, sur 12,6 ou 851 même) :

🔺VLC

Programme : https://www.videolan.org/vlc/

Code source : https://www.videolan.org/vlc/download-sources.html

Les plus anciens d’entre nous se souviennent d’une époque où regarder des fichiers vidéos sur un ordinateur tenait du parcours du combattant, en particulier à cause des douze milliards de codecs vidéos différents que chacun utilisait pour encoder ses « films de vacances ». Pour régler le souci, on était obligé de télécharger de gros packs de codec, souvent sur des sites un peu louches, qui bien sûr n’étaient jamais complets. Et puis VLC est arrivé tel Gandalf à la tête d’une armée de cavaliers et a réglé le souci pour toujours.

Aujourd’hui, on peut lui balancer n’importe quel fichier vidéo dedans et VLC parviendra à l’ouvrir, sans pression et dans le plus grand des calmes. C’est vraiment un mec en or ce VLC.

🐧 Linux (ou GNU/Linux)

Le code source peut être trouvé ici : https://github.com/torvalds/linux et il est sacrément costaud.

Ça aurait fait petit bras si on avait omis d’en parler dans notre article, n’est-ce pas ? Le terme “Linux” peut désigner le système d’exploitation Linux ou son noyau central (le kernel Linux).

logiciel libre
Linux en pleine recherche du plot de chantier VLC.

Il est techniquement possible de partir de ce noyau et de compiler ou installer tout le nécessaire pour avoir un système d’exploitation utilisable. La plupart des gens installent ce qu’on appelle une « distribution », c’est-à-dire un ensemble composé du noyau Linux et de tout un tas de choses autour, afin qu’on puisse l’installer et l’utiliser directement avec une interface graphique plutôt qu’un terminal en noir et blanc qui te brûle la rétine à petit feu.

Parmi les distributions les plus connues, il y a bien sûr Debian et ses dérivés : Ubuntu et Linux Mint principalement. Mais aussi Fedora, Arch Linux ou encore Gentoo.

Le saviez-vous ? Pour que nos étudiants puissent suivre les cours au sein d’un environnement de développement standardisé sans avoir à se casser la tête à tout installer sur leur OS d’origine, O’clock leur fournit un dispositif nommé Le Téléporteur.

C’est une machine virtuelle empaquetée dans un fichier .ova de quelques giga qui contient tout ce qui est nécessaire pour accéder au Cockpit et programmer. Ce Téléporteur est justement basé sur Linux et nous essayons de le mettre à jour régulièrement pour le rendre plus stable et plus joli !

🍥 Blender

Programme : https://www.blender.org/

Code source: https://github.com/blender/blender

Blender est un logiciel extrêmement complet de 3D, d’animation, de composition, de motion tracking, d’édition vidéo, j’en passe et des meilleures. N’essayez pas de mettre vos fruits en petits morceaux dedans en pensant avoir un smoothie à la sortie, par contre. Ce n’est pas ce genre de blender. Il commence à être utilisé dans des films et des séries d’envergure comme « Captain America : Le Soldat de l’Hiver » ou la série « Le Maître du Haut-Château ». C’est classe.

On peut faire des choses très mignonnes avec … Je ne résiste pas à l’envie de vous partager cet adorable court-métrage d’animation en lien juste ici.

La visite découverte des logiciels libres se termine ici. Il reste encore beaucoup de logiciels que nous n’avons pas abordés ici, n’hésitez pas à fouiller et à les bidouiller, c’est fait pour ça. Longue vie à vous, logiciels libres !
Vous voulez devenir développeur web ? N'hésitez pas à jeter un œil à nos formations
Découvrez nos formations
Encore ?

Vous avez dévoré le site de long en large, lu chaque article deux fois, appris par coeur notre numéro de SIRET, et malgré ça, vous voulez encore du contenu ? Bon, abonnez-vous à la newsletter, on va voir ce qu’on peut faire…

O’clock, l’école de développement web nouvelle génération