Arthur, développeur full-stack recruté !

Communauté
19 mars 2019
Il est 19h00 quand Arthur, ancien étudiant de la promo Fusion désormais développeur full-stack, décroche. Avant même de commencer l’interview, on savait que O’clock ne l’avait pas complètement quitté.

Hello Arthur, merci de t’être libéré pour l’interview. C’est l’heure du retour sur ton expérience de développeur ! Est-ce que tu peux commencer par nous faire un petit retour : d’où tu viens, ce que tu as fait, où tu en es désormais ?

Hello ! Oui bien-sûr. Alors, j’ai un cursus classique jusqu’au lycée. J’étais coursier à vélo pendant 2 ans puis j’ai décidé de me réorienter pour devenir développeur full-stack. C’est à ce moment-là que je me suis tourné vers O’clock.

Par hasard ?

Pas totalement par hasard. Au lycée je faisais un peu de programmation (python, algorithme) avec un peu de base HTML, CSS sans plus mais j’aimais ça. Après mon expérience de coursier, j’ai commencé à me former en autodidacte. Ensuite, j’ai suivi ma formation O’clock dans la promotion Fusion, j’ai passé mon titre en Juin 2018 que j’ai eu et j’ai décroché un CDI en septembre 2018 en tant que Développeur Full-Stack Junior chez Ikône Développement & Stratégie à Strasbourg.

Comment ça s’est passée ta recherche d’emploi ?

Au début je savais pas trop vers quoi me tourner. C’était un peu laborieux car c’était la 1ère fois pour moi que je cherchais vraiment du travail (contrairement à mon job de coursier). Finalement, j’ai passé 5 ou 6 entretiens, 3 sont allés jusqu’au test technique. J’ai été accepté chez Ikône Développement & Stratégie. Ils cherchaient un développeur Full-Stack orienté Symfony et avant septembre : je n’avais pas vraiment touché à Symfony ni au back-end en dehors du socle O’clock et j’avais fait une spé React

Est-ce que tu étais confiant après avoir eu ton diplôme pour postuler et passer des entretiens ?

Très sincèrement … absolument pas. J’ai pas démarré mes recherches de suite parce que la formation et l’enchaînement direct avec le passage du titre, c’était stressant. J’ai donc pris une pause avant de démarrer mes recherches. Je me sentais pas trop légitime, pas prêt. J’avais besoin de faire des petits projets pour prendre en main certaines choses. Au début, je postulais à droite à gauche et j’ai fait des projets perso pour me rassurer sur mes compétences.

Pendant ma période d’essai je comptais les jours en me disant “Ils vont remarquer que je ne sais rien faire”. Finalement, je sais faire plein de choses et ils sont très contents de mon travail !

Alors, quel était l’avis des recruteurs sur la formation en téléprésentiel ?

À chaque entretien, on m’en parlait. C’est toujours bien accueilli à l’exception d’un recruteur qui tirait la tronche sur la durée de la formation. Mais la plupart posaient beaucoup de questions pour découvrir, ils étaient très intéressés et ne connaissaient pas vraiment le format téléprésentiel.

Quelle sorte de test technique tu as passé pour obtenir ton poste de développeur full-stack ?

C’était assez particulier, il était très différent d’autres tests, j’étais pas devant un écran à faire de l’algo pendant un temps imposé. J’ai eu un long entretien téléphonique avec le responsable technique qui m’a soumis à un test de logique.

L’entreprise pour laquelle je bosse avait une idée précise d’application. Le responsable ne m’en a pas vraiment parlé mais m’a guidé subtilement sur le sujet pour vérifier si j’avais les mêmes idées et la même vision des choses. Au niveau des compétences techniques, il m’a juste posé des questions. Il m’a demandé sur quoi j’étais à l’aise, sur quoi je ne l’étais pas. Rien de plus.

développeur full-stack

Est-ce qu’il y a des technologies que tu as dû apprendre en arrivant en entreprise ?

J’ai appris sur le tas et j’ai dû me perfectionner. Ça s’est fait progressivement grâce à mes collègues. J’ai pas vraiment eu de période de formation. J’ai dû découvrir Symfony dans un contexte particulier car ma société travaille sur une application en place depuis plus de 10 ans qui tourne en Symfony 1.2.

Actuellement, on la recode entièrement en Symfony 4 pour l’améliorer. J’ai donc eu tout cet apprentissage très dense à faire dans un domaine très spécifique dont je ne connaissais rien. On a été formés en quelques jours et encore aujourd’hui, c’est pas toujours facile mais c’est le métier de développeur full-stack ! Comme je m’étais consacré à l’environnement JS, j’ai dû replonger dans le SQL pour approfondir après le socle, mais ça se passe très bien.

Comment s’est passé la transition vers du présentiel ?

Un peu drôle mais ça se fait bien. Dans mon cas je suis un allergique de la ville, j’habite à la campagne et c’est compliqué de trouver des boîtes qui cherchent un développeur autour de chez moi. J’ai 2h15 de trajet par jour, c’est davantage ça le soucis. Le déménagement reste dans un coin de ma tête car après O’clock, c’était trop agréable de pas avoir à se déplacer quotidiennement.

L’équipe réduite, l’entreprise très axée vers le développement, est-ce que c’était un choix ? Un axe de recherche pour trouver un poste ? Ou du hasard ?

Complètement du hasard, vu que je ne me sentais pas très confiant au début, j’ai postulé dans des grosses entreprises, des boîtes de consultants, des startups … Et c’est avec eux que je suis aujourd’hui.

Ça semble être une bonne chose pour toi ! Dernière question : est-ce que tu es toujours en contact avec tes camarades ?

Un peu moins que pendant la formation forcement. J’ai laissé tomber le Slack et Discord après le passage du titre mais je m’en suis rendu compte rapidement que O’clock, ça ne s’arrête pas après la formation. Il y a le Slack pour la recherche d’emploi, Discord pour s’entraider… J’y suis retourné il y a quelques mois et depuis je poste toutes les semaines pour aider un camarade qui est en formation ou en poste. Je ne suis pas particulièrement en contact avec la promo Fusion mais plutôt avec O’clock en général. Encore hier, j’ai répondu à un appel au secours pour un problème technique d’un étudiant !

Merci beaucoup Arthur, on te souhaite une bonne continuation chez Ikône Développement & Stratégie.

5 mois pour devenir développeur, 5 minutes pour s’inscrire

Vous êtes dispos ?

Nos formations démarrent :
La promo Universe s’est élancée !
La promo Vortex est en orbite !
Automne 2019dates dévoilées bientôt

O’clock vous propose une aventure de 5 mois, soit plus de 700h de formation, avec comme cerise sur le gâteau le diplôme Développeur Web et Web Mobile niveau III (bac+2).

La formation peut être financée grâce à de nombreux dispositifs : CPF, CIF, AIF de Pôle Emploi, fonds d'assurance formation, régions, etc. Les coûts de la formation sont de 6 000 euros, et peuvent être pris en charge partiellement ou intégralement sur étude de votre dossier.

Si aucun financement n'est possible pour vous, nous avons une solution : #LaFauteAOclock, où vous ne paierez que si vous trouvez un bon job !

Pour faire le point sur votre situation, savoir si vous êtes fait pour notre formation et étudier vos possibilités de financement, contactez la team O’clock.