Un cyber Pearl Harbor est-il possible ? (25/06/2024 à 18h) : inscrivez-vous !

Recrutement et onboarding : comment s’y prendre en télétravail ?

2023-04-11
Comment recruter et onboarder en télétravail ?
Le télétravail prend de plus en plus d’ampleur dans les entreprises, et ses avantages ne sont plus à prouver, mais une question revient souvent : comment bien recruter et onboarder ses salariés à distance ?

Comment sélectionner le bon candidat en télétravail ?

Focalisez-vous sur les soft skills

Bien que le savoir-faire reste un indispensable, quand il s’agit de travailler à distance, le savoir-être doit faire partie de vos priorités pour recruter correctement votre futur salarié.

Alors, quelles sont les soft-skills indispensables aux télétravailleurs ?

  1. La communication  : Avoir une bonne capacité à interpréter, contextualiser, et transmettre des informations, c’est primordial lorsqu’on est en télétravail. Mais ce n’est pas tout, il est aussi important que votre futur collaborateur soit capable de faire remonter avec honnêteté ses doutes, points bloquants et réussites. En télétravail, la communication se fera principalement à l’écrit, si vous voulez éviter les conflits et quiproquos, soyez attentifs à cette compétence en entretien.
  2. L’organisation  : La pratique du télétravail demande tout particulièrement une bonne gestion du temps, des outils et informations. Quand le bureau de votre collaborateur se trouve dans son salon, la barrière entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle peut vite être franchie.
  3. La concentration : La distance au bureau permet de prendre complètement possession de son environnement de travail, d’être plus concentré, performant… Mais lorsqu’on bosse depuis chez soi, on a aussi accès à plus d’informations, de distractions… Et si l’on a tendance à se disperser facilement, on peut être amené à perdre en productivité. Il est donc essentiel de veiller à ce que votre futur collaborateur ait une bonne capacité à rester concentré.
  4. La collaboration : Savoir travailler en équipe lorsqu’on est à distance, c’est essentiel. Quelqu’un qui a tendance à s’isoler dans le travail le fera davantage en télétravaillant. Un juste milieu entre autonomie et travail en groupe est nécessaire pour que le télétravail soit réellement efficace.

Et comment peut-on évaluer ces compétences ?

Vous pouvez demander à votre future recrue de réaliser des tests basés sur les compétences relationnelles que vous recherchez :

  • Test de logique.
  • Test de personnalité.
  • Mises en situation

Peu importe le moyen employé, l’essentiel est que vous arriviez à cerner du mieux que vous le pourrez sa façon d’être et de travailler, pour voir si cela correspond à vos attentes.

Quelles questions poser au candidat pour s’assurer qu’il soit bien apte à télétravailler ?

  • “Est-ce que vous avez déjà télétravaillé ?”
  1. Si la réponse est “oui” :  vous pourrez le questionner sur les difficultés qu’il a pu rencontrer, et comme il s’en est sorti.
  2. Si la réponse est “non” : Vous pourrez l’interroger sur les raisons qui le poussent à vouloir télétravailler, lui demander s’il a des craintes, des attentes…
  • “Votre collègue n’est pas disponible et vous avez besoin d’une information, que faites-vous ?”

Cette réponse peut vous en dire beaucoup sur la capacité du candidat à être proactif, et à communiquer à distance.

  • “De quelle façon hiérarchisez-vous vos tâches ?”

Cette question vous permettra d’en savoir plus sur l’organisation de votre futur salarié, qui, rappelons-le, a une très grande importance en télétravail.

  • “Comment géreriez-vous un conflit en télétravail ?”

Idéal pour en apprendre plus sur sa personnalité, et sa capacité à communiquer correctement dans un environnement où la personne ne sera pas dans la même pièce que lui.

  • “Est-ce que vous avez une astuce pour rester concentré et productif en télétravail ?”

Cela vous permettra de savoir si le candidat est préparé à ne pas se laisser distraire par tout ce qui l’entoure…

Recrutez en équipe !

Vous avez déjà pensé au recrutement collaboratif ? Évaluer un candidat en visioconférence, seul, n’est pas forcément ce qu’il y a de plus simple.

  • Pour se focaliser sur les soft skills : prenez un recruteur, c’est son métier.
  • Pour les hard skills : invitez le futur manager de votre recrue, c’est la personne la plus apte à analyser ses compétences techniques.
  • Pour le terrain : Ajoutez un membre de l’équipe dans laquelle sera votre recrue, ça vous apporta un autre point de vue, et ça aidera votre futur collaborateur à se projeter.

👋 L’onboarding digital d’un salarié en télétravail

Comment bien préparer l’arrivée d’un nouveau salarié en télétravail ? Dans une mission où l’humain est au centre, comment gérer la distance  ?

8 cases à cocher pour bien intégrer votre recrue

1. Pensez au pré-boarding : 

Avant le premier jour de votre recrue, envoyez-lui un mail avec un maximum d’informations :

  • Organisation de la première journée.
  • Identifiants de connexion aux différents comptes de l’entreprise.
  • Présentation de l’entreprise, des équipes, avec des photos de ses futurs collègues.
  • Petit mot du manager.
  • Livret d’accueil.

Ces petits détails peuvent faire une grande différence dans l’intégration de votre nouvelle recrue, ça l’aidera à se projeter, en jaugeant la culture de l’entreprise (ambiance, rituels…). Ce qui peut être plus compliqué lorsqu’on ne visite pas les locaux avant de commencer, comme on le ferait avec une entreprise physique. Le pré-boarding permet également de rassurer le collaborateur et de lui faire gagner du temps lors de sa première journée, ce qui n’est pas à négliger.

2. Veillez à ce que son environnement de travail soit adéquat : 

Assurez-vous que son matériel (casque, ordinateur, clavier…) soit bien livré avant sa prise de poste, et donnez-lui les coordonnées d’un membre de l’équipe technique en cas de besoin.

Ensuite, prévoyez un point avec lui pour vous assurer que ses conditions de travail soient optimales :

  • Chaise de bureau confortable
  • Bureau assis/debout.
  • Bonne connexion internet

3. Présentez-vous :

Prévoyez un moment pour vous présenter en vidéoconférence (Zoom, Meet, Teams…), cet appel collectif est important pour que la nouvelle recrue se sente bien intégrée et apprenne à connaître sa nouvelle équipe.

4. Organisez la prise en main de ses outils :

Qui dit nouveau poste dit : nouveaux outils à dompter. Prévoyez une session de démonstration des outils via un call avec un partage d’écran, ou un tutoriel mis à sa disposition, avec la possibilité de poser des questions.

5. Fixez des points réguliers :

Montrez-vous disponible pour votre recrue, établissez des plans d’actions et des points réguliers pour aborder les tâches à effectuer. En plus de le rassurer, ça lui évitera de rester dans le flou, et ça boostera sa productivité.

Prévoyez également de faire le point sur son ressenti vis-à-vis de ses premières journées et de son intégration dans l’entreprise.

6. Partagez des moments hors bureau :

Pour nouer un maximum de liens avec votre nouvelle recrue, et réellement apprendre à la connaître,  essayez d’organiser un maximum de moments de rencontre hors travail. Cela peut être :

  • Repas ou un apéritif hebdo, en physique ou en visioconférence.
  • Team building : escape game, Quiz…
  • Séminaire (chez nous, on appelle ça une “chaussonade”)

7. Faites un suivi :

Il est essentiel que vous prévoyiez différents entretiens réguliers avec les RH et le manager de votre nouvelle recrue pour suivre son intégration ainsi que la réalisation de ses objectifs. Et ce, tout au long de l’année qui suivra sa prise de poste.

8. Demandez un feed-back :

Quelques mois après l’arrivée de votre recrue, donnez-lui un questionnaire et recueillez ses avis et axes d’améliorations pour faciliter son intégration. Cela vous donnera l’occasion d’améliorer votre processus de recrutement par la suite.