C’est pas le diplôme qui travaille

Photo d'illustration
1 juin 2021
Derrière ce titre imagé se cache un grand nombre de questions très actuelles : Qu’est-ce qui est le plus important, le diplôme ou le talent ? Ce bout de papier tant convoité, autrefois synonyme de Saint Graal pour l’emploi serait-il toujours aussi déterminant lors d’un recrutement ? Comment bien choisir son talent dans l’univers du développement web ? Toute question a sa réponse, et chez nous : toute réponse a son article !

On regarde quoi chez le candidat ? 👀

On vous autorise à tricher !

Ce sera la seule fois qu’une école vous encouragera à regarder par-dessus l’épaule de vos voisins, profitez-en !

Enquête Pôle Emploi Informations regardées de façon prioritaire dans un CV
Merci pour l’enquête Pôle Emploi !

Qu’est-ce qu’on peut déduire de ce graphique ?

Alors, déjà, pas besoin d’avoir un Bac+5 en analyse de graphique pour comprendre que le Bac+5 n’est pas vraiment ce que vos camarades ont l’air de placer en premier. Le diplôme est regardé en priorité par seulement 40 % d’entre eux, il passe donc du statut de sésame de l’obtention d’emploi à celui de critère parmi d’autres. En revanche, il y en a deux qui ont plus la cote : l’expérience et les compétences comportementales. On va se concentrer sur ces deux-là…

Focus sur l’expérience et les compétences comportementales ! 🔎

Elle nous dit quoi l’expérience ?

Elle parle de savoir-faire, et donc de compétences ! Tout particulièrement dans le domaine du numérique, les compétences, c’est ce qui permet de résoudre un problème en amenant une solution concrète et efficace : l’essentiel du métier de développeur web donc.

Les entreprises n’ont pas besoin de diplômes, mais de compétences

Geoffroy de Lestrange

Recruter des talents qui connaissent la réalité du terrain et y sont préparés, c’est recruter les meilleurs atouts pour répondre aux besoins actuels du marché ! On comprend donc assez bien que l’expérience prenne le pas sur les connaissances purement théoriques, et ce, encore plus dans le domaine du développement web où les demandes ne cessent d’évoluer et où il faut constamment se réinventer et se former pour y répondre.

Elles nous disent quoi les compétences comportementales ?

Elles parlent de savoir-être ! On les appelle aussi “Soft Skills”, plus les années passent et plus ces compétences sont prises en compte lors des recrutements :

Les compétences regardées pour recruter le talent
Merci pour les chiffres Pôle Emploi !

Pourquoi ?

Tout simplement parce que la capacité à s’adapter rapidement à une situation ou encore le travail en équipe sont essentiels pour n’importe quelle entreprise. Aujourd’hui, dans le recrutement de talents, il n’est plus seulement question de savoir si le candidat a le niveau technique, mais de se demander aussi si sa façon d’être et d’aborder le job sont cohérentes avec l’environnement de travail. Et si sa mentalité colle avec celle de nos collaborateurs, parce que si l’état d’esprit de votre futur développeur diffère de celui de votre entreprise, ce serait comme essayer de faire travailler un chat dans un aquarium : ça foutrait de l’eau partout et faudrait quand même un peu trop souvent remplacer les poissons.

Poisson
Vous aussi mettez les soft Skills en avant lors de vos recrutements et sauvez des poissons !

Mais du coup, le diplôme ne sert plus à rien ? 🎓

Ne nous faites pas dire ce qu’on n’a pas dit !

Ici, on vous parle de développement web, les propos qu’on avance ne sont clairement pas valables pour chaque métier. On ne vous demande pas de songer à engager un chirurgien qui vous dit s’être formé en autodidacte après avoir lu l’intégralité de Doctissimo. C’est évident que pour certains métiers le diplôme est une nécessité.

Cependant, il y a des métiers qui échappent à l’obligation de passer par un parcours académique. Ces nouveaux métiers s’affranchissent des chemins conventionnels, replaçant ainsi le savoir-faire au coeur du besoin et permet de remettre en cause la nécessité de disposer d’un diplôme.

Pourquoi ?

Si le diplôme est toujours l’élément de référence principal pour recruter un candidat dans certains métiers, et que les “grandes écoles” font encore leurs effets, les mentalités et processus de recrutement évoluent pour d’autres (on l’a vu dans les tableaux plus hauts), et c’est le cas du développement web. Si vous voulez trouver le bon candidat, la perle rare du dev, il vaut mieux se concentrer sur ce que vous attendez réellement du talent plutôt que de se focaliser sur un éventuel sésame qui validerait de facto son savoir-faire.

Reprenons l’exemple du chirurgien et comparons avec le développeur web :

  • 💉 Un chirurgien aura besoin de longues années d’études et de théories concrètes pour exercer correctement son métier, le tout ponctué par un diplôme bien précis. Il n’y a pas mille et une façons possibles d’arriver à ce métier. Et il n’y a pas non plus vraiment de place pour l’improvisation, on entend rarement dire dans un bloc opératoire : “Et si on mettait ça la plutôt ! Ça pourrait fonctionner… ”
  • 💻 À l’inverse, il y a de nombreux chemins possibles pour arriver au métier de développeur web : organismes de formations courtes, filières universitaires, autodidaxie … Le dev web, comme tout métier, repose sur une masse de connaissances à ingurgiter, mais nécessitera également une dose d’innovation, de propositions et de mise à niveau continu. Le développement web est connu pour être un milieu en constante évolution, où la débrouillardise et la créativité sont une seconde nature.

Et donc ?

Les objectifs de recrutement ne sont clairement pas les mêmes en fonction du métier à exercer. Dans le développement web, le savoir-faire et le savoir-être sont ce qu’il faut placer en premier. Après, on ne dit pas non plus qu’il faut se cacher les yeux lorsqu’on voit un diplôme, on ne s’oppose pas à ça et on reconnaît sa légitimité. Mais plus que des compétences, le diplôme récompense la motivation et les efforts fournis par un étudiant pour être arrivé au bout du chemin. C’est d’ailleurs pour ça que nous voulions que nos étudiants puissent décrocher le Titre Professionnel Développeur Web et Web Mobile à la fin de nos formations. Signe d’une grande motivation à entrer sur le monde du travail, matérialisé par la présentation d’un dossier devant un jury de professionnels.

Alors, pourquoi dire : “c’est pas le diplôme qui travaille” ?

Regarder le diplôme du candidat lors d’un entretien de recrutement, c’est un moyen de voir les connaissances théoriques qu’il a validées et de savoir clairement ce qu’il sait déjà faire, sans prendre trop de risques. Certes, mais on peut aussi se concentrer davantage sur le talent que sur le diplôme lors d’un recrutement. Il y a d’autres façons de sélectionner une recrue qu’en se basant sur le diplôme le plus élevé qui aura été présenté, surtout dans le milieu du développement web. Et un bac+5 n’est pas spécialement synonyme de compétences supérieures face à quelqu’un qui n’aurait pas son bac, mais aurait un titre pro par exemple.

On peut ne pas avoir le bac et pourtant devenir le développeur le plus brillant de sa génération.

Xavier Niel

Mais alors, comment recruter un talent…

… sans se focaliser sur son diplôme ?

Il existe bien des façons de déceler les compétences d’un développeur, en s’ouvrant à de nouveaux critères de recrutement par exemple. Comme la mise en place d’un test pratique à réaliser pour donner au candidat l’opportunité de vous prouver ses qualités, sa réactivité ainsi que sa créativité sur un projet concret. C’est une pratique qui devient courante dans les entreprises qui ont l’habitude de recruter des développeurs.

Le test a l’avantage de ne laisser aucune place à l’interprétation. Comme la programmation et l’informatique : c’est du binaire. Tu sais faire ou tu ne sais pas faire. À vous ensuite de mettre le curseur sur ce que vous attendez du candidat et quelle place vous laissez aux compétences immuables.

À chaque problème sa solution :

Vous pouvez choisir un talent et l’accompagner pendant qu’il se forme. Il existe de nombreux dispositifs pour ça, comme la Draft proposée par O’clock. De quoi recruter votre talent en l’accueillant dans vos locaux pour accompagner sa montée en compétences pendant la durée de sa formation. Ce qui permet de l’imprégner le plus tôt possible de l’esprit de votre entreprise et de votre façon de travailler, tout en l’intégrant à l’équipe directement. On a même le retour d’une des entreprises qui l’a testé et approuvé puisque… [Spoiler alerte]… Les 5 étudiants à l’avoir fait ont tous été recrutés en fin de formation ! 🎉

Le programme de l’école est très bien calibré, c’est bien foutu, c’est bien pensé et le rythme est plutôt bien élaboré. Si on a les bonnes personnes en face qui en veulent, ça ne peut qu’être bon !

Charles, président de YesWeDev

Si vous voulez tout l’article, faites-vous plaisir : Lire l’article ici.

Et si Le candidat idéal était en reconversion professionnelle ?

Recruter de jeunes talents avec l’expérience de plusieurs carrières derrière eux et la volonté de mettre ces compétences variées au service de votre entreprise, tout en maîtrisant les technologies que vous attendiez, en plus de nous faire écrire une phrase interminable, ça fait rêver ! Mais jeune et expérimenté dans la même phrase ça peut perturber, enfin ça aurait pu vous perturber si on n’avait pas écrit tout cet article. Là, on devrait tous être à l’aise avec l’idée de juger le talent sur son potentiel, et non sur la longueur de ses études. Alors, prêt à recruter un talent dans le développement ?

On espère que cet article vous aura inspiré, et donné l’envie de donner leurs chances à tous ces développeurs passionnés en reconversion ou ayant simplement fait le choix d’apprendre autrement et plus rapidement !

Vous voulez devenir développeur web ? N'hésitez pas à jeter un œil à nos formations
Découvrez nos formations
Encore ?

Vous avez dévoré le site de long en large, lu chaque article deux fois, appris par coeur notre numéro de SIRET, et malgré ça, vous voulez encore du contenu ? Bon, abonnez-vous à la newsletter, on va voir ce qu’on peut faire…

O’clock, l’école de développement web nouvelle génération