Alternance : comment trouver mon entreprise ?

2022-02-15
Alternance-comment-trouver-mon-entreprise
 Ah, l’alternance… Faire le plein de compétences en chaussons, sans dépenser un rond. Et enchaîner avec un maximum d’expérience en entreprises, avec une rémunération. C’est quand même pas mal ! Mais avant de profiter de tout ça, il faut bien la trouver cette entreprise. Alors, je fais comment ? 🤔

Je commence par quoi moi, pour la trouver cette fameuse entreprise ? 🤷‍♂️

Pour trouver une entreprise en alternance, il faut se préparer à chercher. Bon, on te l’accorde, ça paraissait assez évident, et on ne t’a encore rien appris là, mais c’était important de le rappeler avant de commencer.

Et du coup, je fais comment pour “me préparer à chercher” ?

Alors, pour bien chercher, tu dois aiguiser tes armes et te mettre en mode proactif !

Quelles sont mes armes pour décrocher un contrat en alternance ?

  • Le CV
  • La lettre de motivation
  • Les réseaux sociaux professionnels

Mais, je fais comment pour les aiguiser ?

Comment réaliser un bon CV pour postuler ?

Pour aiguiser ton CV ; tu dois le rendre accrocheur, clair et concis !

Commençons par le fond de ton CV :

  • Mets le nom du poste que tu convoites en titre : n’oublie pas qu’une entreprise qui recrute en alternance reçoit forcément beaucoup de candidatures. Le recruteur n’a pas une seconde à perdre, chaque élément important doit être clair et visible.
  • Précise la durée et le type de contrat que tu recherches, ton rythme d’alternance, ainsi que tes dates de disponibilités : fais-leur gagner un maximum de temps, ça évite des échanges inutiles. Et ça peut te faire passer au-dessus de la liste, si les dates correspondent parfaitement à leurs besoins.
  • Liste bien tes compétences, ton cursus, et ton expérience professionnelle, de façon séparée et explicite : le but d’un CV est quand même de montrer que tu réponds aux attentes de ton futur employeur, ce serait dommage de passer à côté…
  • Mets un lien vers ton portfolio / Github : comment mieux montrer ton travail, qu’en montrant ton travail ? Et pour faire encore plus pro, on te conseille de créer un QR code pour ça !
  • Attention à ton orthographe : fais gaffe, c’est comme une tache de sauce kebab sur une chemise blanche, ça ne renvoie pas une super image…

Et terminons par la forme de ton CV :

  • Propose quelque chose d’épuré, de lisible et hiérarchisé : tu postules pour être  Concepteur Développeur d’application, pas pour être exposé dans une rétrospective de Keith Haring.
  • Ne dépasse pas une page en PDF : c’est un CV, pas une biographie, à vouloir trop en dire, le recruteur risque de ne rien lire.
  • Choisis une photo professionnelle, de qualité : tu as peut-être eu un maximum de like sur cette dernière photo de toi en maillot léopard à 5 h du mat’, mais n’oublie pas que tu dois renvoyer l’image d’une personne sérieuse, sur qui on peut compter.

Comment réaliser une bonne lettre de motivation ?

Pour aiguiser ta lettre de motivation ; tu dois la personnaliser, en étant le plus concis et précis possible !

Dis-toi que tu dois l’écrire en répondant à 3 questions :

  1. Pourquoi je veux rejoindre cette entreprise ? C’est l’occasion de résumer les points clés de l’annonce que tu as lue, en expliquant ton choix.
  2. Qu’est-ce que je peux leur apporter ? Ou encore, « pourquoi moi, et pas un autre ? » Là, tu vas pouvoir parler de ton niveau d’études, parcours de formation, expérience professionnelle et de tes qualités, pour leur donner envie de te recruter, en alliant humilité et sincérité.
  3. Est-ce qu’ils auront envie de me recontacter ? Ne laisse pas planer le doute; termine ta lettre en projetant l’employeur dans une future collaboration réussie avec toi, suivie d’une formule de politesses amenant à une rencontre, ce qui est quand même le but de la démarche !

N’oublie pas quelques petits détails, qui ont une grande importance :

  • Un recruteur lit vite, il n’a pas une seconde à perdre, sois positif et accrocheur dans tes tournures de phrases, donne-lui envie de lire tout ce que tu as écrit !
  • Comme pour ton CV, ne sois pas trop long, va à l’essentiel ; 10 à 15 lignes, 3 paragraphes + les formules de politesses. Et le tout en taille 11 ou 12, avec une typo agréable à lire.
  • Personnalise ta lettre, mais sans en faire trop, pars du principe que vous ne vous connaissez pas encore toi et le recruteur. Tout est question de nuances…
  • Si tu l’envoies par mail, n’oublie pas de mettre un objet clair et interpellant, ce serait bête d’avoir fait tout ça pour ne pas être lu.

Je fais quoi moi pour être proactif ?

Et puis, on n’a pas parlé des réseaux sociaux professionnels…

Ne t’en fais pas, on y vient directement ! Tes réseaux sociaux sont une arme à utiliser pour être proactif ! Tout simplement, parce qu’ils sont systématiquement utilisés par les recruteurs. Tu dois donc les mettre à jour, les développer, et surtout les professionnaliser !

Prenons le cas de LinkedIn, l’un des plus gros réseaux sociaux professionnels…

Comment être proactif sur LinkedIn ?

  • Complète ton profile.
  • Partage ton CV.
  • Crée des alertes LinkedIn alternance.
  • Publie du contenu attrayant, montrant tes capacités, le plus régulièrement possible.
  • Développe tes relations entreprises, va les suivre et interpelle leurs recruteurs.

N’oublie pas les sites d’emplois !

On te conseille d’aller régulièrement faire un tour sur Welcome to the Jungle, par exemple. Ils ont de superbes vitrines entreprises, qui permettent de se projeter en tant qu’alternant. Ils mettent également quotidiennement des postes exclusifs à ne pas manquer. Sinon, il y a aussi l’incontournable Indeed, avec son moteur de recherche et ses alertes d’emploi en alternance, très efficaces. De quoi trouver l’alternance idéale !

Si l’on doit résumer tout ça ; il est primordial que tu prennes le temps de te renseigner sur les entreprises qui te plaisent, que tu fasses en sorte qu’elles se renseignent aussi sur toi, et qu’elles aient envie d’en savoir encore plus en le faisant. 

Une fois que j’ai décroché un entretien, je fais quoi ?

Une fois que tu es en entretien, tu fais tout pour décrocher un contrat d’apprentissage ou un contrat de professionnalisation, en fonction de ta situation.

Et comment j’y arrive ?

Tu te présentes de manière concise, simple et modeste, tout en rebondissant sur les attentes qu’ils ont pour ce poste. Et tout aussi important, tu ouvres la discussion. Quand le recruteur te parle, sois très attentif et n’hésite pas à prendre des notes. Pose des questions, parle de tes compétences et affirme ta motivation !

Je peux poser quoi comme questions pour montrer mon intérêt ?

Tu peux interroger le recruteur sur l’organisation de l’entreprise et du service auquel tu serais affecté, sur l’environnement informatique, le poste, ses objectifs et aussi sur ton tuteur. L’important est de montrer que tu es réellement intéressé.

Et comment je peux faire pour finir mes entretiens d’embauche, en beauté ?

Tu formules une petite phrase qui montre ta motivation pour le poste et l’entreprise. Ensuite, tu enchaînes avec une question sur la suite, tu ouvres la porte à un second entretien, voire une entrée directe dans leur entreprise. Tu peux aller jusqu’à dire que tu vises le CDI une fois l’alternance terminée, ça peut rassurer et montrer à quel point tu es motivé à l’idée de les accompagner.

Et qu’est-ce que je ne dois absolument pas faire ?

  • Arriver à l’entretien complètement essoufflé et en transpiration, à la seconde près, ou pire encore, carrément en retard.
  • Ne pas connaître l’entreprise, ni la mission qui t’attend.
  • Venir à l’entretien sans être bien reposé, à l’ouest, voire carrément avec la gueule de bois.
  • Ne pas avoir préparé ce que tu comptais dire, être imprécis et douter des propos que tu avances.
  • Manquer d’empathie et de motivation.
  • Oublier de demander ce qui se passe ensuite.

Ah, oui, et si j’ai un entretien téléphonique, je fais comment ?

Déjà, si tu n’es pas dans un endroit calme, tu ne réponds pas. Tu risques de ne pas bien entendre le recruteur et inversement. Il est important que tu sois dans de bonnes conditions.

Si tu as un doute sur l’entreprise qui t’appelle, tu profites de la question “est-ce que je vous dérange” pour lui proposer de te rappeler à un autre moment. Pendant ce temps, tu vérifies rapidement à quelle offre correspond cet appel et tu te prépares.

Une fois que tu es prêt, tu prends bien le temps quand tu parles et tu essayes d’être le plus synthétique possible dans ta présentation. Parle uniquement de tes compétences et expériences en lien avec le poste. Et puis, termine en essayant de fixer une date de rendez-vous pour la suite.

Une fois que l’appel est terminé, tu prends le temps de rédiger un mail de synthèse, et tu en profites pour les remercier en rappelant ta motivation. Si tu n’as pas de réponse d’ici à 3 à 5 jours, tu les relances par mail.

Et si mon entretien est en visio ?

Tu le prépares comme si c’était un entretien en présentiel. Tu dois simplement penser à bien confirmer le RDV sur l’invitation qui t’a été envoyée. Et prendre le temps de tester ta connexion ainsi que le lien que tu as reçu.

Ensuite, comme pour l’entretien téléphonique, pense à bien t’isoler pour ne pas être dérangé. On te conseille aussi d’utiliser un casque audio, si tu peux, c’est toujours mieux.

Tu as l’avantage de pouvoir avoir des notes, tu peux les utiliser discrètement, mais fais attention à ne pas trop les regarder et à rester bien concentré. Regarde un maximum ton recruteur, évite de trop balader ton regard à gauche, à droite.

Pour tout le reste, les règles et conseils sont exactement les mêmes.

Si l’entreprise me demande de faire un test de recrutement, je peux me préparer comment ?

Il arrive souvent que le recruteur veuille t’évaluer avant de t’engager, et c’est normal.

Avant qu’il ne le fasse, n’oublie pas de lui envoyer ton portfolio, ça lui permettra de voir déjà ce que tu as fait et ce que tu es capable de faire : appli, projet professionnel, interface… Montre de quoi tu es capable !

Tu peux t’entraîner à faire des tests de personnalités, techniques ou encore de logique. Pour t’entraîner aux tests techniques, il y a SkillValue ; qui te permet d’évaluer ton niveau sur diverses technologies. Codingame ; pour t’entrainer à résoudre des algorithmes, ou encore CodeWars, LeekWars et TestDome. On te conseille aussi d’aller lire cet article : 20 programming games to level up your programming skills, qui te propose plusieurs mini-jeux pour monter en compétences. Et il est tout aussi important que tu révises bien tes connaissances techniques avant, ça peut toujours aider !

Et O’clock dans tout ça ?

Dans cette quête du contrat idéal, tu ne seras bien évidemment pas tout seul ! Tu pourras compter sur nos équipes dédiées à l’accompagnement et au placement de nos alternants en entreprise, à n’importe quel moment. De plus, tu bénéficieras de ressources pour t’aider dans ta préparation et ta recherche d’opportunités. Et ce n’est pas tout…

On va vous dénicher les meilleures opportunités !

On se charge de sourcer un maximum d’offres dans les quatre coins du pays ! Là, par exemple, O’clock vient de s’allier avec Capgemini, le leader du service numérique en France, pour proposer 12  places dans notre alternance du 14 mars 2022 ! Si tu veux en savoir plus, on en parle dans cet article : Capgemini recherche 12 alternants O’clock

Et ça, ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, on abreuve régulièrement le Slack pro de nos étudiants, avec nos entreprises partenaires, dès qu’elles ont de nouvelles offres d’alternance !