Les résolutions du développeur pour 2020

Dev
2 janvier 2020
C’est la nouvelle année. Il va être temps de réfléchir aux bonnes résolutions qu’on suivra pendant la durée de la période d’euphorie provoquée par les endorphines contenues dans le chocolat.
C’est à dire de janvier à la troisième semaine de février. On a demandé à H_D_G, un homme de goût également technicien support chez O’clock de vous faire le listing des bonnes résolutions à prendre quand on est développeur. C’est cadeau.

1 – Je donnerai des noms corrects à mes variables.

Écoutez, on sait que c’est dur de trouver des noms. Mais à chaque fois que vous donnez une dénomination moisie à une variable, du genre “a”, “b”, ou “toto”, le fantôme d’Ada Lovelace tue un petit chiot. Vous aimez les chiots, non ? Bah alors.

2 – J’indenterai mon code proprement

Avec des tabulations, comme le font les gentilshommes. Ne soyez pas comme ces plébéiens qui s’escriment sur la barre espace de leur clavier mécanique et rendent fous leurs collègues de bureau :
https://medium.com/@hoffa/400-000-github-repositories-1-billion-files-14-terabytes-of-code-spaces-or-tabs-7cfe0b5dd7fd#.fswbmzt2l


Bon, et ceux qui ont configuré leur IDE pour qu’en appuyant une fois sur Tab, ça fasse trois espaces, on vous a vus. On vous connaît. Et personne ne vous aime.

3 – J’utiliserai un vrai éditeur de code

C’est-à-dire vim. Utiliser la souris et une interface graphique ? Et puis quoi encore ? À mon époque, pour aller programmer, on devait marcher pendant trois heures dans la neige, poursuivi par des stégosaures habitués au goût de la chair humaine. Et ensuite, on bossait dans des locaux chauffés par un poêle à mazout défectueux qui nous forçait à tapoter avec des mitaines jusqu’à la tombée de la nuit avant de rentrer chez nous.

Et quand je dis “Chez nous”, je parlais bien sûr du tuyau d’écoulement de produits chimiques du bourgeois du coin dans lequel on vivait à douze, entre deux raids de la secte des fanatiques d’Emacs.

4 – Je ne mettrai plus de commentaires dans mon code

Un code bien écrit se passe de commentaires ! Vous imaginez si Caravaggio s’était amusé à rajouter des petites notes sur “Le Souper à Emmaüs” ?

résolution développeur

# Y’a un bug sur la librairie drapes-1.01, en attendant que ça soit réparé, j’ai teint sa veste en vert et j’ai rajouté des coudières, ils n’y verront que du feu

# N’oubliez pas de retirer la coquille Saint-Jacques sur la tunique du mec à droite avant de passer en production, j’étais bourré quand j’ai push ça

# Je n’ai pas réussi à mettre des cheveux sur le bonhomme de gauche à cause de son alopécie androgénique, donc je lui ai collé un chapeau pour l’instant, j’ouvre une issue à ce sujet

# Le poulet est un peu moche mais de loin, ça passe, je trouve


On est d’accord que ça ressemble à rien ? Votre code doit être un mystère que vous léguez aux générations futures, et quand votre remplaçant s’arrachera les cheveux pour comprendre quelle tisane vous avez bien pu bricoler, sachez que ça fera de lui un meilleur développeur. Avec une tension artérielle plus élevée, certes.

5 – Je n’utiliserai que la branche master

Qui a besoin d’utiliser plusieurs branches pour son code ? Le premier coup de pinceau est toujours le meilleur, nul besoin de se perdre en tergiversations ! Si on ne m’y forçait pas, je n’utiliserai même pas Git et je recommencerai du début en cas de problème, après avoir tout cramé façon Agathocle de Syracuse.

N’oubliez pas que c’est en forgeant qu’on devient forgeron, rien de mieux que de coder jusqu’à trois heures du matin, la veille de la mise en production, pour devenir un développeur d’élite.

6 – Je me ferai un CV qui déchire

Il est possible que malgré mes excellents conseils, vos supérieurs hiérarchiques ne soient pas sensibles à vos efforts pour maintenir un code beau et pur. Je vous conseille donc de vous préparer un CV dans un coin. N’oubliez pas de mettre des listes de compétences avec des jauges et des scores partout, les recruteurs adorent ça.

Pensez à mettre des valeurs numériques précises, par exemple “84 en JavaScript” et “72 en PHP”, vous les esbaudirez par vos capacités à vous auto-évaluer finement.
Comme police d’écriture, je vous conseille “Comic Sans”, c’est une petite police d’écriture méconnue qui est assez facile à lire pour les boomers qui auront votre CV entre les doigts.
Enfin, une grosse photo de vous sera indispensable, environ 25% de la page devraient être occupés par votre trombine, histoire que votre futur employeur puisse voir quelle tête de personne sympa vous avez.


7 – Je ferai des tests unitaires

HAHAHAHA ! HAHAHAHAHAHAHAHAHA !! HAHAHAHAHAHAHAHA !!!!!
Pardon, j’ai confondu avec l’article du 1er avril.

Allez, bonne année.